Le Québec, une histoire de famille | Le premier réseau social consacré à la généalogie au Québec!

Famille de la semaine

Morin

Retour à la capsule

Script de la capsule



Je m’appelle Maripier Morin.

Moi, Marco Morin.

Et moi, Patrick Morin.

Voici l’histoire de notre famille!

 

Des 28 Morin débarqués en Nouvelle-France, au moins 10 ont fait souche et sont à l’origine des 37 700 Morin du Québec. Ils sont originaires de la région parisienne, du Poitou, de Normandie tel Pierre Morin.

 

Sellier à Coulonge-sur-l’Autize, Pierre quitte vers 1650 le port de La Rochelle, et s’installe en Acadie. En 1680, son fils Louis a le malheur de faire un enfant, hors mariage, à la fille du seigneur de Beaubassin. La famille est exilée. À Restigouche, dans la Baie des Chaleurs, les Morin repartent à zéro.

 

Parmi eux : l’avocat, journaliste et homme politique, Augustin-Norbert Morin. Commissaire des terres de la couronne, il fonde au 19e siècle, les villages de Sainte-Adèle (du nom de son épouse), Val-Morin et Morin-Heights.

 

[Maripier Morin] : «En 1861, un premier relevé était effectué en par un jeune fermier en raquettes qui recensait 350 résidents à Morin-Heights, dont l’âge moyen n’était que de 19 ans !»

 

S’ils se plaignaient, à l’époque, de leur isolement, l’arrivée du chemin de fer en 1895 puis l’incroyable développement des sports d’hiver dans les années 1930, allaient sortir ces localités de l’anonymat !

 

En 1906, le second lieutenant Octave-Jules Morin, descendant du pionnier Noël, embarque à bord de l’Arctic, affrété par le grand navigateur Bernier. Alors qu’Américains et Norvégiens s’intéressent de plus en plus aux terres arctiques, nos ancêtres entendent affirmer leur souveraineté sur ces territoires.

 

[Marco Morin] : « Après des semaines à sillonner la glace en traineau, à bout de vivres et ayant enduré des températures extrêmes, mon ancêtre parvint à planter le drapeau sur l’Île Victoria. »

 

La dernière île est atteinte le 1er juillet 1909. Si le Canada est aujourd’hui le 2e plus grand pays au monde, on le doit aussi aux Morin !

 

[Maripier Morin] : « Et voilà, c’était l’histoire des Morin ! »